Expo Dino World - Expo Dino World

Squelettes et ossements

Pour construire un être humain, il faut 206 os.
Si on en ajoute une centaine d’autres, on obtient un T-Rex.
Os : les briques, quelque peu lugubres, qui constituent le « porte‑manteau » auquel est accroché le corps, et le seul héritage laissé par les géants préhistoriques.

Un tas d’os

Quand on parle d’un dinosaure, on parle, en réalité, d’un tas d’os. Quoique le terme de « tas » ne soit pas vraiment approprié ici. Le plus gros os jamais découvert ne mesurait pas moins de 1,6 mètre, et pesait 260 kg ; pas vraiment l’os que Bobby va enterrer au fond du jardin pour le ronger plus tard. C’est grâce à ces squelettes d’un volume phénoménal que les dinosaures fascinent toujours autant les enfants, génération après génération. Ils sont si grands, si différents de tout ce qui vit aujourd’hui sur notre planète. Si le squelette d’un chat ou d’un chien a un côté effrayant, lugubre, voire cauchemardesque, celui d’un dinosaure, au contraire, émerveille, étonne et force l’admiration. Mais tout cela n’est possible que grâce à l’ancienneté de leur gloire disparue et à leur extinction.

Unisexe

Le fait qu’une carcasse de dinosaure ne puisse atterrir dans un musée une fois qu’exhumée par des paléontologues démultiplie le fun pour nos têtes blondes. Filles ou garçons, tous peuvent passer des heures, fascinés, devant un bloc de plâtre dont on extrait, os après os, le squelette de leur dinosaure préféré. On peut donc dire que les dinosaures constituent le jouet unisexe ultime. Une fois l’exhumation terminée, les enfants rêvent de batailles héroïques opposant les monstres les plus voraces, ou d’immenses mamans qui surveillent leur nid, pour gambader ensuite avec leurs petits dans des prairies intactes. Dur ou doux, sauvage ou tranquille, tous les jeux ont leur place.

Ces rêves correspondent-ils à la réalité ? Qui sait… Ni les enfants, ni leurs mamans, ni leurs papas. Personne ne peut leur dire que leurs jeux n’ont pas de sens. Dans le monde des dinosaures, c’est l’imagination qui règne en maître.

Aussi costaud qu’un dinosaure !

La puissance parle à l’imagination. Dans notre monde, la loi du plus fort joue toujours un rôle important. Et quand on ne fait pas partie des plus robustes, on le remarque encore davantage.
Un enfant est petit.
Un enfant est faible.
Un enfant est sans défense.
Sauf dans son imagination. Là, il peut-être ce qu’il veut : grand, imposant, fort, invincible et puissant ! En d’autres termes :

Aussi costaud qu’un dinosaure !

Gigantesques

Les imposants dinos ne manquent pas. Les faits parlent d’eux-mêmes.
L’animal terrestre le plus colossal ayant jamais foulé notre terre faisait partie de la famille des sauropodes. Ces dinosaures se caractérisaient par leur long cou. Avec une longueur estimée à plus de 35 mètres et un poids de 100 tonnes, l’Argentinosaurus arrive en tête. Légèrement plus petits, le Brachiosaurus, le Diplodocus, le Seismosaurus et l’Ampelosaurus balancent leur haute tête tout en cueillant paresseusement une feuille d’un arbre élevé à l’expo Dinoworld. En effet, les créatures les plus majestueuses de tous les temps se nourrissaient de plantes et, malgré leur taille, étaient plutôt mignons.
Le Triceratops, ou tête à trois cornes, faisait partie des géants herbivores. Il a été l’un des derniers grands dinosaures avant leur extinction.

Frissons

Parmi les carnivores, les géants étaient légèrement plus petits de taille, si on peut parler de petit… Comme leur menu se composait de viande, ils nous font délicieusement frissonner. Trois géants bien connus se trouvent à l’expo.
Avec une longueur de 18 mètres, le Spinosaurus était le plus grand prédateur terrestre de l’histoire de notre monde. Avec un peu plus de cinq mètres, l’Allosaurus était moins imposant. Entre les deux se trouve le terrifiant Tyrannosaurus. Le T-rex connaissait cependant sa propre valeur marketing et s’est promu lui-même comme le dinosaure le plus célèbre et le plus effrayant. À juste titre ! Savais-tu qu’avec une seule morsure, il pouvait arracher un morceau de viande de 250 kilos de sa proie ?

Entre rêve et réalité

Il ne reste plus grand-chose de tous ces superlatifs. Leur mode de déplacement, leur bruit et leur apparence restent une énigme. Ce qui ouvre la porte à notre imagination ! Est-ce qu’il ne serait pas génial d’avoir un de ces animaux au long cou comme ami ? Quelqu’un te protège contre les fantômes et autres méchants rien que par sa stature ? Ou bien imagine que tu parviennes à dompter un ptérosaure ! Celui-ci pouvait avoir une envergure de 12 mètres. En sachant que les plus grands oiseaux existants, une sorte d’albatros, ne dépassent pas 3 mètres, tu peux t’imaginer qu’il était beaucoup, beaucoup plus grand. Assez pour s’envoler sur son dos et aller là où seuls les rêves sont possibles…

La folie dino grandit

La folie dino grandit
Ils sont grands.
Ils sont effrayants.
Ils sont terribles.

Et pourtant, presque tous les enfants les adorent : les dinosaures. Les géants qui peuplaient notre monde il y a plusieurs centaines de millions d’années n’ont généralement aucun mal à faire battre le cœur des enfants. Peu de familles avec enfants échappent à la phase dinosaure, la période durant laquelle les géants les accompagnent du matin au soir. En général, le bambin a de cinq à sept ans, l’âge où le concept de la science fait son apparition dans sa jeune vie, et il n’est pas rare qu’avant de pouvoir articuler « merci » et « s’il te plaît », il réussisse néanmoins à prononcer magistralement « tyrannosaure ». Alors qu’on peut difficilement qualifier un dinosaure de mignon animal de compagnie, d’où vient cette fascination enfantine pour cet animal éteint ?

Grand, effrayant et … éteint

Mais oui, ils n’existent plus. Le terrifiant Tyrannosaurus Rex et ses amis déchiquettent toutes sortes de proies dans l’imagination de votre bambin, mais la chance que votre enfant en croise un pendant sa promenade dans les bois est absolument nulle. C’est bien loin dans son imagination, en toute sécurité, que le dino poursuit, chasse, attaque et dévore sa proie. Autrement dit, aucun risque qu’il ne soit le prochain à son menu !

Il a la chance de faire ce qu’il veut

Aucun parent n’aura l’idée de dire à l’allosaure qu’il est l’heure d’aller dormir ou qu’il doit finir son assiette, et encore moins de ranger sa chambre ! Une autre raison pour laquelle votre chérubin vénère les mastodontes. Dans le monde de votre enfant, les dinosaures incarnent la force et le pouvoir ultimes : s’ils veulent quelque chose, ils le prennent, et gare à ceux qui se trouvent sur leur passage ! C’est tout de même génial de pouvoir se défouler comme son dino préféré, sans que maman ou papa ne vous rappelle à l’ordre, parce que vous êtes cet animal terrible, puissant et impressionnant qui régnait autrefois sur terre.

Magnifiques squelettes

Avant que la science n’ait la moindre idée de l’apparence de ces fascinants animaux, il y avait les squelettes. D’énormes montagnes d’os qui ont dû être assemblés comme des puzzles. Pour les plus jeunes d’entre nous, les os sont un peu effrayants sauf, bien sûr, si ce sont ceux de leurs grands amis disparus. Rien de mieux que d’assembler soi-même des os pour constituer son propre squelette à l’échelle d’un dinosaure.

Un sentiment que beaucoup de scientifiques ont éprouvé dans notre pays à la fin du 19e siècle, avec la découverte de dizaines de squelettes d’iguanodons dans la mine de Bernissart.

C’est avec la découverte de ces squelettes que commence la plus grande exposition de dinos de tous les temps dans le Palais 2 de Brussels Expo. Plus de 60 dinosaures animés et grandeur nature y croiseront votre chemin et celui de vos enfants. De plus, vous pourrez y admirer le trésor exhumé de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

 

 

General info: INFO@MBPRESENTS.BE · Info Groups: GROUPS@MBPRESENTS.BE · Press: PRESS@MBPRESENTS.BE